Lycan

Depuis la Genèse…

Loin au nord , reclus de tous , vivait un peuple sauvage. Leur refuge ancestral , établit au cœur des sommets enneigés du mont Kendall , n’était pas accessible à que le voulait. Ils vivaient de chasse et de pêche , pacifiques avec les travailleurs de Minoc qui venaient extraire la pierre au pied de la montagne. Société matriarcale , le peuple obéissait à une seule femme et ce , depuis des siècles…Lorsque les sept sceaux furent réunis , ils refusèrent les réfugiés de Minoc et Vesper. À la lance ils punirent ceux qui osaient s’aventurer vers le col. Ils luttaient pour leur survie , discourait la chef de clan , malgré que la plupart des guerriers n’approuvaient pas ce geste envers ces innocents. Peu à peu , les cadavres qui jonchaient au pied de la montagne s’accumulèrent. Le spectacle macabre dissuadait les derniers survivants à s’y risquer. Le peuple vécu exilés durant la fin des temps.

De toute sa malveillance , Knonri appréciait le spectacle. Il voulu y ajouter davantage de discorde. Pour s’y faire , il jeta une malédiction sur Trimala. Une malédiction qu’ils interpréteraient comme étant un geste de la nature , s’abattant sur eux le bras d’Ormint. Knonri maudit la tribu du mont Kendall et quelques mal chanceux des terres avoisinantes.

C’est lors d’une chasse qu’ils purent découvrir qu’ils s’étaient attirer les foudres des divinités. Sur les plaines , trois hommes et une femme avançaient en formation. Leurs armures de peaux étaient recouvertes d’huile , les rendant aussi sombres que la nuit. La proie était un gigantesque cervidé aux énormes pointes. La chef de clan encocha une flèche à son arc. La corde craquait à mesure qu’elle tirait sur la flèche. Soudainement , la corde se rompit et le bruit fit fuir le gibier. Tous interprétèrent un signe d’Ormint. Paniquant , la chef de clan ordonna aux trois hommes se lancer à la poursuite du géant cervidé. Ils disparurent dans la forêt…
Les jours se succédèrent et la tension grimpait au sein du clan. Les guerriers réclamaient d’organiser des tranchées pour retrouver les hommes. La chef , anxieuse que l’on découvre qu’Ormint les avait abandonnés , se terra dans sa hutte.

Il faisait nuit , le grand feu braisait et les sauvages dormaient. Un sombre personnage , vêtu de cuirs lacérés , fit sursauter la garde qui s’était assoupie au bord du feu. Il dégaina sa grande épée et défia les gardes. Alors que le combat faisait rage , le guerrier fut vite encerclé. Un bruit sourd exigea un l’attention de tous. Le sol tremblait alors qu’un loup noir perça l’ombre. La bête était aussi grande qu’un grizzly et ses griffes qu’une wyverne. Son poil noir hérissé dissuada quiconque de se lancer à sa charge. Puis , un deuxième loup émergea de la grande tente de la matrone du clan. Il la tenait dans sa gueule ensanglantée. Un macabre spectacle s’en suit , leurs os se contractèrent et leur fourrure s’amassa au sol…ils reprirent forme humaine. Le guerrier dévoila son visage sous des bruits d’étonnement. Les trois hommes de la chasse étaient revenus … mais à quel prix.

Les Kendaliens furent le premier peuple reconnu Lycan. Ignorant la vérité , les grands dirigeants se réjouirent que la malédiction se contente de contrée nordique. Les hommes et femmes qui furent maudit ailleurs se rassemblèrent non loin de Britain , s’organisant ainsi un véritable campement à l’insu de tous.

Physique

Un lycan , bien qu’humain , est aisément reconnaissable. Guerriers du nord , la plupart sont très développés.Chez les hommes la taille avoisine les 6’2 » à 6’6 » et leur musculature est impressionnante. Leur pilosité est abondante chez la plupart. Les yeux et cheveux tirent souvent sur des teintes de brun et noisette. Chez les femmes , bien différentes , on peut reconnaître leur appartenance au clan par leur beauté fascinante. Leur taille varie , ainsi que tous leurs traits. Leurs courbes sont presque exagérées rendant leur silhouette divine. (Vous pouvez aisément vous servir de models Vikings chez les hommes et Amazones , Valkyries chez les femmes…)

Un lycan provenant des grandes villes sera plus chétif , d’une taille normale et d’un poids variant. Ils n’ont d’ailleurs aucun trait qui les distinguent des humains et passeront inaperçu lors de leurs balades en ville.

Comment incarner son personnage en Trimala – Ligne de conduite

La plus grand partie des lycans sont des guerriers de la tribu de Kendall. Par contre , la malédiction s’est étendue aussi à l’ouest. Vous n’êtes donc pas forcément un guerrier nordique…

En tant que guerrier nordique vous serez admiré par l’un , détesté par l’autre. La réputation de votre clan vous précède et nombreux sont ceux qui en veulent toujours aux Kendaliens. Vous travaillerez pour recoudre la vision du monde sur les vôtre chez les différentes races de Trimala afin de regagner les faveurs des divins. Peut-être succomberez vous à vos nouveaux atouts … désireux de former un nouveau clan. Les lycans se sont séparés dès la chute de leur chef , créant ainsi qu’innombrables clans. Le premier clan , les Kendaliens , demeure par contre le plus puissant.
Chez les Kendaliens , la force de l’être importe davantage que son savoir. La plupart sont donc d’implacables guerriers avec une carte bien spéciale à leur jeu. Malgré leur malédiction , dont la majorité profite abondamment , ils détestent toute forme de magie , l’interdisant ainsi à leurs proches. Il persiste de rares lycans qui maudissent toujours Ormint de leur infliger un tel sort. Ils sont rares car les lycans plus âgés sont d’un mentorat exemplaire envers les jeunes , leur apprenant ainsi comment gérer leur colère.

En tant que Lycan provenant des cités , vous serez regroupés dans un campement non loin de Britain. Vous vous organiserez pour vous faire discret et votre but ultime sera de reprendre votre vie antérieure. Étiez vous un Général ? Un grand mage ? Un riche marchand? Peu importe la place que vous déteniez , il vous faudra convaincre les humains et les elfes que vous contrôlez votre nouveau don … ou malédiction.

Influences religieuses

N’ayant pas perdu la mémoire avec la malédiction , la plupart des Lycans voue toujours le même culte que lorsqu’ils étaient humains. Certains ont cependant renié leur divinité pour en choisir une autre… Il n’y a pas de restrictions sur le choix de religion.
– Pour les Kendaliens , leurs dieux majeurs sont Tyr le dieu de la guerre et de la chasse et Ormint. Certains se sont même tournés vers Knonri , ignorant qu’il était leur bourreau responsable de leur malédiction.

– Retour –